ABRACADABRA

La formule magique  » Habracadabrah « signifie en hébreu  » Que cela se passe comme c’est dit  » (que les choses dites deviennent vivantes).
Au Moyen Age, on l’utilisait comme incantation pour soigner les fièvres. L’expression a été ensuite reprise par des prestidigitateurs, exprimant par cette formule que leur numéro touchait à sa fin et que le spectateur allait assister maintenant au clou du spectacle (le moment où les mots deviennent vivants ?). La phrase n’est cependant pas aussi anodine qu’il y paraît à première vue. Il faut inscrire la formule que constituent ces neuf lettres (en hébreu on n’écrit pas les voyelles HA BE RA HA CA AD BE RE HA, ce qui donne donc : HBR HCD BRH) sur neuf couches et de la manière suivante, afin de descendre progressivement jusqu’au  » H  » originel (Aleph : qui se prononce Ha)

HBR HCD BRH
HBR HCD BR
HBR HCD B
HBR HCD
HBR HC
HBR H
HBR
HB
H

Cette disposition est conçue de manière à capter le plus largement possible les énergies du ciel et à les faire redescendre jusqu’aux hommes. Il faut imaginer ce talisman comme un entonnoir, autour duquel la danse spiralée des lettres constituant la formule  » Habracadabrah  » déferle en un tourbillonnant vortex. Il happe et concentre en son extrémité les forces de l’espace-temps supérieur. »

Extrait du livre de Bernard Weber

About these ads

Les commentaires sont fermés.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 110 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :