Donneriez vous de la cocaïne à vos enfants ?

Pendant que des individus et des groupes de surveillance, sans aucune subvention, crient à s’en arracher les poumons au sujet des psychiatres qui droguent nos enfants sur la base de maladies fabriquées, les compagnies pharmaceutiques font passer des annonces télévisées pour répandre le message frauduleux concernant des déséquilibres chimiques. Bien qu’aucun sang n’ait jamais été présenté pour prouver ce déséquilibre et qu’aucun enfant normal n’ait de Ritalin ou de Prozac qui coule dans ses veines, cela n’a pas arrêté cette phrase accrocheuse de devenir notre version de ce concept mondial largement accepté depuis 400 ans.

Pendant que les enseignants et les psychiatres s’unissent pour pousser les médicaments afin d’« aider » les écoliers à étudier, nous avons aussi le partenariat TeenScreen avec les psychiatres qui arrive dans le domaine du suicide des enfants. Derrière les deux groupes, les compagnies pharmaceutiques affamées de l’argent des milliards de dollars de la drogue sont présentes. Cela n’a pas d’importance que TeenScreen identifie quatre-vingt-quatre adolescents non-suicidaires pour évaluation pour chaque groupe de seize correctement identifié (c’est seulement plus d’argent dans la profession psychiatrique quand ils prescrivent les médicaments).

Pour aujourd’hui cependant, n’argumentons pas contre cette maladie fabriquée (Désordre du déficit d’attention) ou cette préoccupation sensationnaliste du suicide (les enfants ont six fois plus de chances de mourir dans un accident d’auto), mais plutôt, jetons un regard sur les effets secondaires CONNUS des médicaments que les psychiatres prescrivent joyeusement à des millions de jeunes.

Ritalin, Vitamine R, la Pilule intelligente, la Cocaïne des enfants, ce sont tous des noms pour la pilule que la compagnie pharmaceutique Novartis a rendue célèbre et elle est dans la même catégorie que la cocaïne, l’opium et la morphine. (NOTE : d’autres stimulants utilisés pour traiter les Désordres du déficit d’attention sont le Concerta et l’Adderall, et leurs effets secondaires démontrent une ressemblance frappante.)

Ritalin améliorera-t-il les résultats de vos enfants ? Si le Ritalin pouvait faire ceci, ne pensez vous pas que Novartis l’annoncerait au monde entier ? La vaste majorité des enfants sur le Ritalin n’ont aucune amélioration ou leurs véritables résultats se détériorent. Dans L’Apprentissage mystique, Gerald Coles confirme une révision de 1978 sur dix-sept études et elles ont toutes le même résultat : « les médicaments stimulants ont très peu, s’il y en a, d’impact sur une amélioration académique à long terme. » Un grand pourcentage de ces enfants devient robotisé, léthargique ou déprimé.

Et qu’en est-il de leur insertion dans la société ? Les études prouvent que les enfants qui prennent des stimulants psychiatriques ont 46% plus de probabilité de commettre un crime, et 36% plus de probabilité de commettre deux ou plus de crimes.

Est-ce que ça vous fait tuer? Selon l’Association Psychiatrique Américaine, le SUICIDE est la principale réaction défavorable à l’arrêt du Ritalin. Cependant, les suicides et leurs tentatives se produisent seulement dans trois cas : en arrêtant complètement l’utilisation, en réduisant le dosage ou en continuant avec le même dosage !

En plus des suicides, la liste des fusillades dans les écoles et les homicides dans les familles par les enfants sur le Ritalin et le Prozac est impressionnante. Nous connaissons tous des gens qui peuvent faire des choses pendant qu’ils sont ivres qu’ils ne feraient pas normalement, donc, pourquoi sommes-nous étonnés quand nous donnons une dose quotidienne d’un stimulant de classe deux à un enfant et qu’il fait quelque chose de terrible ?

Qu’en est-il des impacts sur le corps? Des problèmes cardiaques, des désordres sanguins, des dommages au cerveau, des tics du visage et la mort sont seulement quelques-uns des effets secondaires beaucoup trop nombreux pour les énumérer tous. Depuis 1990-2000, 186 personnes sont mortes de l’usage de ces drogues, mais parce que le FDA a un arrangement volontaire de publication, il est estimé que cela représente seulement 10 à 20% des véritables cas.

Cependant, un effet secondaire se démarque parmi les autres : « le Ritalin peut provoquer une mutation chez l’enfant en ne lui permettant pas de grandir à sa pleine taille. » Les sociologues ont tout retracé de la sélection sexuelle des partenaires à l’embauche d’un travail basé sur la grandeur. Mais jusqu’à quel point cette défiguration est-elle permanente? La littérature suggère de donner des congés de Ritalin aux enfants afin de contrer ceci, mais les corps et les glandes des enfants fonctionnent vingt-quatre heures par jour, pas seulement pendant les congés !

Qu’en est-il de la dépendance ? Novartis déclare que le Ritalin n’a pas d’effet sur la dépendance. Cependant, dans une étude sur 5000 enfants prenant du ADHD et qui ont été suivis de l’adolescence à l’âge adulte, la psychopharmacologue Susan Schenk de l’Université A&M du Texas a conclu que les enfants traités avec le Ritalin ont trois fois plus de probabilités de développer un goût pour la cocaïne. En Colombie-Britannique, à la fin des années 1980, quand les toxicomanes de l’héroïne ont changé pour le Ritalin, le taux de cambriolages a augmenté de 105% parce que, pendant qu’un intoxiqué à l’héroïne s’injecte deux à trois fois par jour, un intoxiqué au Ritalin prendra sa dose toutes les deux heures.

Qu’en est-il des effets mentaux à long terme ? Les chercheurs en médecine dans le domaine de la psychologie et la pharmacologie, Travis Thompson, Ph.d. de l’Université du Minnesota, et Klaus R. Unna, M.D., de l’Université de l’Illinois, disent : « peut-être que l’effet le mieux connu de l’administration chronique de stimulants est la psychose. La psychose a été associée à l’usage chronique de plusieurs stimulants ; par exemple, les amphétamines, la méthylphénidate (RITALIN), la phenmétrazine et la cocaïne. » (Ainsi le malade enfant de la psychiatrie est maintenant fabriqué pour devenir un malade adulte de la psychiatrie !) Il y a aussi des preuves que le Ritalin peut causer un rétrécissement ou d’autres anomalies physiques permanentes dans le cerveau.

Est-ce que cela affecte notre société ? Combien de futurs Beethoven, de Thomas Jefferson, de Ernest Hemingway, de Martin Luther King et de Maya Angelous sommes-nous actuellement en train de doper? Les hommes et les femmes de grandeur ne resteront probablement pas tranquilles à faire les travaux étudiants normaux demandés à l’étudiant moyen. Combien d’enfants non-drogués ne seraient jamais devenus célèbres, mais aurait pu effectuer un travail chez Wal-Mart, se marier, avoir des enfants, jouer aux quilles, collectionner les prochains Beanie Babies, aller à l’église, et tout simplement apprécier la vie ? Mais ils sont maintenant condamnés à devenir des intoxiqués à ces médicaments, des criminels, et tout simplement des psychotiques ?

Nous voulons tous des enfants intelligents, mais ceci n’est pas le Lac Woebegone. Dans n’importe quelle école, la moitié de nos enfants seront sous la moyenne ! Nous pouvons toujours nous vanter de nos enfants, de leurs capacités musicales, de leurs prouesses athlétiques, ou de leurs capacités à réparer des voitures ou des ordinateurs. Mais pas un seul parent ne se vantera jamais que son enfant est un toxicomane ! Pensez-y avant de permettre à votre enfant de s’approcher d’un psychiatre.

Après cette petite description des importants effets secondaires du Ritalin, au cas où aucun des choix cités précédemment ne serait assez important pour vous empêcher de forcer une dose quotidienne d’une drogue de la même classe que la cocaïne dans la gorge de votre enfant, peut-être que ce point de justice ironique le sera : dans un groupe étudié d’enfants au Ritalin, trente-quatre pour-cent menaçaient de tuer leurs parents.

Y a-t-il une plus grande menace pour les enfants, les parents et la société en général aujourd’hui que la psychiatrie, leurs faux diagnostics et leurs traitements frauduleux ?

——————————————————————————–

John Carey détient des degrés Ingénierie Chimique et en Sciences Informatiques de l’Université A&M du Texas, et a travaillé pour une importante compagnie pétrolière pendant plus de 20 ans. Dans une tentative humanitaire, il a effectué beaucoup de recherches dans la médication psychiatrique des enfants.

Source : http://www.illuminati-news.com/060306a.htm

Traduit par Oscar Blais

Publicités

One Response to Donneriez vous de la cocaïne à vos enfants ?

  1. […] L’ AGENCE DU MÉDICAMENT SUÉDOIS A , MALGRÉ TOUT, APPROUVÉ LA VENTE DE RITALINE EN SUÉDE Donneriez vous de la cocaïne à vos enfants ? Cependant, les suicides et leurs tentatives se produisent seulement dans trois cas : en arrêtant […]

%d blogueurs aiment cette page :