La cartomancie

Créés à partir du jeu de tarot, qui comporte 78 cartes, nos jeux de cartes actuels se déclinent le plus souvent sous deux formes :
– un jeu à 56 cartes dites  » mineures « , jeu obtenu après avoir écarté les 22 cartes représentants des figures, appelées couramment atouts et dites cartes  » majeures « . Ce jeu est rapidement passé à 52 cartes avec l’abandon des cartes représentant les Cavaliers.


– un jeu de 32 cartes, lorsque l’on élimine les cartes à valeur numérale mineure (six, cinq, quatre, trois, deux) et que l’on ne conserve que les cartes représentant : l’As, le Roi, la Dame, le
Valet, le dix, le neuf, le huit et le sept.
L’utilisation de l’un où l’autre des jeux dépendra ensuite du cartomancien et des nuances et précisions qu’il souhaitera apporter à sa prédiction.

Pour l’interprétation, la couleur (carreau, cœur, trèfle et pique) a une importance toute particulière. Chacune des couleurs représente un domaine différent de la vie et une période différente de l’année, et est associée à un ensemble de signes astrologiques.

– Les carreaux sont plutôt liés à l’activité, à la vie matérielle, aux projets, à la vie professionnelle et aux loisirs. La saison correspondante est le printemps et les signes astrologiques correspondants sont les signes d’air : Verseau, Gémeaux et Balance.

– Les cœurs sont liés aux sentiments, à l’amour, à l’amitié, à la famille, au monde des émotions, aux passions et au romantisme. La saison correspondante est l’automne et les signes astrologiques sont les signes d’eau : Poissons, Cancer, Scorpion.

– Les trèfles réfèrent aux richesses matérielles, au patrimoine, au statut social, à la propriété et aux investissements et affaires d’argent. La saison correspondante est l’été et les signes astrologiques sont les signes de feu : Bélier, Lion, Sagittaire.

– Les piques sont liés aux préoccupations intellectuelles, aux luttes en général et aux affrontements de toutes sortes, aux changements profonds, à la maladie, aux ruptures, aux souffrances, au danger et à la mort. La saison correspondante est l’hiver et les signes astrologiques correspondants sont les signes de terre : Taureau, Vierge, Capricorne
Ensuite, dans chaque couleur, les cartes, en fonction de leur rang, ont une signification bien particulière.

La valeur numérale a aussi son importance. Avant la signification de chaque carte dans sa couleur, le cartomancien doit connaître la valeur de cette carte en fonction de sa valeur numérale.

– L’As : c’est l’énergie, la puissance, le départ, la naissance d’une nouvelle étape; ou l’échec et la déception en position renversée.
– Le deux : cela peut être la réunion, la synthèse, l’harmonie; ou en position renversée, l’opposition et l’incompatibilité.
– Le trois : stabilité, croissance, créativité, réussite; ou en position renversée, engagement rompu, désespoir, manque d’énergie et pessimisme.
– Le quatre : décisions importantes à prendre sur des questions de fond concernant les affaires, le patrimoine ou la famille. En position renversée: indécision, manque de confiance, erreurs et regrets.
– Le cinq : espoir, nouvelle orientation bénéfique, départ ou nouvelle reprise; ou en position renversée, pertes financières, opportunités manquées, déconvenues.
– Le six : réussite et récompense mais avec beaucoup d’efforts, voire de sacrifices; ou en position renversée, déception, épuisement, déséquilibre et frustration.
– Le sept : développements de projets, progression, bénéfices matériels; ou en position renversée, manque de motivation et pessimisme, déception amoureuse et pertes matérielles.
– Le huit : c’est l’arrêt ou le ralentissement d’une activité, c’est l’impasse, l’angoisse et le doute. Indécision, opposition, contrariété et malchance.
– Le neuf : prospérité et promotion, réussite et bonheur dans tous les domaines; ou en position renversée, insécurité, malentendu et doute.
– Le dix : accomplissement d’un processus avec de nombreux changements en perspective; ou en position renversée, perte de motivation, tension et amertume.
– Le Valet : goût d’entreprendre, ambition mais manque de maturité, superficiel et entêté avec des possibilités limitées.
– La Dame : efficacité, intelligence et maturité, volonté et détermination; ou en position renversée, malveillance et mépris, insensibilité.
– Le Roi : puissance, pouvoir et autorité, générosité; ou en position renversée, sans scrupule, obstiné et opposé à toute évolution.
– Le joker : c’est l’équivalent du Fou au tarot. Il représente ce qui est caché. Souvent porteur d’un message important, la présence du Joker va faire surgir des potentialités non exploitées, faire entrevoir des opportunités inattendues. En position renversée, c’est la folie du Joker qui prend le pas. C’est l’insouciance, les mauvais choix et l’instabilité sur un plan général.

Quelques explications sur la position renversée: Impossible à déterminer pour certaines cartes qui sont identiques à l’endroit ou à l’envers, le cartomancien marque par un petit point ce qui sera la haut de la carte. Lorsque ce point sera vers le bas, la carte sera en position « renversée ». Pour battre les cartes, on peut les tenir entre ses mains, mais on pourra aussi les poser, face cachée, sur une table et les mélanger en cercles concentriques. Elles pourront ainsi, au moment du tirage, se retrouver à l’endroit, en position debout, ou en position renversée.
Après l’interprétation de la couleur et de la valeur numérale, il faut aussi connaître la signification de la position et de l’association de certaines cartes. Ces derniers éléments peuvent aussi apporter des compléments précieux à l’interprétation de la voyance.

LES PRINCIPES FONDAMENTAUX SONT LES SUIVANTS :

-Quel que soit l’exercice que l’on veuille faire pour connaître si ce que l’on désire arrivera, LA PERSONNE QUI CONSULTE doit elle-même mêler parfaitement les cartes, couper, puis étendre le jeu la face en dessous et retirer les cartes au hasard.

-Le NOMBRE DE CARTES que l’on doit retirer du jeu est facultatif et dépend du coup que l’on veut faire, mais on doit toujours les retirer en nombre IMPAIR.

Voici quelques conseils pour un tirage classique en ligne à 5 cartes.

La CARTE DU MILIEU représente celui ou celle qui consulte et constitue le mobile dont on a besoin, la base des renseignements que l’on cherche, à condition que ni la personne qui consulte, ni la personne qui est en face d’elle et interprète le jeu, ne se trouvent dans les cartes sorties. Pour savoir si une personne « se trouve dans les cartes sorties », il convient d’observer si parmi les cartes choisies, l’une correspond à la tranche d’âge de cette même personne. Mais ce n’est pas toujours évident à cerner.
Si la carte centrale est « corrompue », ne pas la prendre comme référence.

LES CARTES DE DROITE ont avec celle du milieu d’intimes rapports ; elles peuvent la modifier en bien ou en mal, selon qu’elles sont meilleures ou plus mauvaises. C’est dans les cartes de droite que l’on reconnaîtra les habitudes du consultant, la moralité ou le désordre, l’intelligence ou la nullité ; qu’on saura s’il s’agit ou non, pour celui ou celle qui consulte, de fortune, de mariage d’une personne ou d’une affaire à connaître, etc.

LES CARTES DE GAUCHE déterminent le caractère de la carte du milieu ; de ce côté sont les tendances, ce qu’on aime le plus, ce qu’on désire et ne peut avoir que difficilement..

TOUTES CES CARTES ONT DONC TOUT POUVOIR SUR LA CARTE DU MILIEU. Si elles sont bonnes, on devra s’attendre à une réussite ; si elles sont mauvaises, ce sont des entraves et un indice de défiance sur le représentant.

Comme le sens des cartes se modifie selon les petits sujets de droite ou de gauche, nous allons expliquer un coup de cinq cartes pour servir de modèle.

INTERPRÉTATION :

La carte du milieu est Valet de trèfle. Nous supposons une personne qui consulte et nous ignorons ce qu’elle cherche à savoir. Nous lui dirons : le Valet de trèfle, jeune homme galant, adroit, persistant, représente la personne qui consulte ; il emploie tous les moyens pour arriver à son but ; il veut parvenir, dût-il user d’adresse et d’artifices, de promesses, de séduction.

Il a à sa droite la Dame de trèfle, femme de bonne compagnie, aimable, généreuse ; remarquez de plus le petit sujet qui est à sa droite, femme debout près de laquelle est une chaise en or. Ceci veut dire : la personne qui consulte fréquente une femme de bonne compagnie qui est insouciante et aime le plaisir, et de laquelle elle pourra recevoir des services.

La deuxième carte à sa droite, Roi de trèfle, homme de savoir, capable de donner des avis sages. Ceci veut dire : la personne qui consulte s’occupe d’une affaire commerciale qui nécessite un long voyage ; de plus, le deuxième petit sujet de droite (deux groupes de roches, une colombe en deçà) veut dire qu’on doit se défier et prendre des précautions, car la réussite est douteuse.

La première carte à la gauche du consultant est le Dix de trèfle, réussite dans une entreprise hasardée. En y joignant le petit sujet de gauche, (une branche de vigne avec plusieurs raisins au-dessus desquels est le talisman de Mars), ceci veut dire : la personne qui consulte a un ennemi puissant qui entrave l’affaire qu’elle médite et à laquelle tendent toute son ambition et ses voeux. Cet ennemi peut être un rival ou plutôt un concurrent : dans cette extrémité, le talisman de Mars sera d’une grande utilité ; il donnera au consultant le courage nécessaire pour amoindrir l’importance de son ennemi.

La deuxième carte à gauche est le Neuf de trèfle. Cette carte est bonne pour le consultant, comme l’indique sa signification. Tout ce que cette carte a de défavorable n’atteint pas le consultant ; et à cause du petit sujet de gauche, Asiatique vendant des dattes, qui se rapporte à lui, elle indique réussite, profit.

CONCLUSIONS : Dans l’explication que nous venons de donner on a remarqué sans doute que, parmi les petits sujets, il n’y a que les deux qui sont à droite et les deux qui sont à gauche qui sont applicables au consultant ; les autres n’ont aucun rapport avec lui et restent sans emploi.

Si un consultant fait le jeu pour connaître la pensée ou les dispositions d’une tierce personne, LA CARTE DU MILIEU représente cette tierce personne.

L’interprétation du jeu pour cette tierce personne se fait alors en appliquant les même règles que celles énoncées par le premier principe fondamental (dont nous donnons un nouvel exemple ci-dessous) ;

L’interprétation du jeu concernant la personne qui consulte, se fait en lui appliquant les petits sujets qui n’ont pas de rapport avec la tierce personne. CONCRÈTEMENT, si le petit sujet de droite d’une des cartes sorties s’applique à la tierce personne, le petit sujet de gauche de cette même carte s’appliquera quant à lui à la personne qui consulte.

Il existe plusieurs tarots, le plus connu étant le tarot de marseille.

En voici le contenu :

I – Le Bateleur
Image : cette carte représente un homme se tenant devant une table, tenant des instruments divers parmi lesquels les symboles des 4 suites mineures (dague, pièces, gobelet, baguette), et portant un chapeau en forme de huit couché. Signification : Nommé le Magicien dans les Tarots anglo-saxon, cette carte est liée aux idées de commencement, de début joyeux et énergique. Elle représente le fait d’avoir les cartes en main, toutes les possibilités d’action, mais de ne pas tout à fait savoir à quoi les utiliser. Elle peut être rattachée à l’image de l’Apprenti Sorcier, qui a le pouvoir, mais pas la sagesse de l’utiliser correctement.
Mots-Clef : Début, Possibilités, Volonté, Manipulation, Tromperies.

II – La Papesse
Image : Une femme, parfois assez âgée, se tient assise en tenant dans ses mains un livre et une clef. Ses vêtements et l’environnement suggère la religion. Signification : Elle représente la sagesse cachée, ésotérique et occulte. C’est une initiatrice, parfois sévère, mais donc les connaissances sont très riches. Néanmoins celles ci ne peuvent se découvrir sans prix, elles doivent être gagnées par le fait de surmonter s épreuves. Mots-Clef : Sagesse, Initiation, Mystère, Inconscient, Intuition, Savoir caché.

III – L’Impératrice
Image : Une jeune femme assise, tenant des symboles de pouvoir (un spectre) et un bouclier. Souvent, des symboles de fertilités et de richesses.
Signification : L’Impératrice représente un pouvoir bienveillant, généreux, compatissant. Elle est liée à la nature fertile, et donc à la richesse, à la sensualité, à la créativité etc. Elle représente aussi une femme alliée, intelligente qui prodigue de bons conseils.
Mots-Clef : Mère, Nature, Sensation, Abondance, Inspiration, Soutient, Créativité

IV – L’Empereur
Image : Un homme assis, de profil, portant des symboles de pouvoir. Ses jambes sont croisés en signe de quatre.
Signification : Par rapport à l’Impératrice, l’Empereur est le pouvoir sévère, juste, stricte. Il représente les règles auxquelles on doit se soumettre. Mais il est également une figure de pouvoir et de volonté sur le monde matériel, et est souvent lié à la nécessité de prendre des décisions et d’agir.
Mots-Clef : Père, Structure, Autorité, Règles, Volonté, Décision, Contrôle.

V – Le Pape
Image : Un homme religieux, assis un trône. Il tient un bâton d’une main dont l’extrémité comporte trois branches horizontales, représentant le pouvoir sur les trois niveaux du monde (matériel, mental, spirituel), et de l’autre il bénit deux personnages de dos.
Signification : Par rapport à la Papesse, le Pape représente la sagesse montrée, dévoilée au grand jour, exotérique, c’est pourquoi elle est fortement liée à l’idée d’enseignement, de savoir donné et non pas caché. Contrastant avec le mysticisme initiatique et donc individuel, il représente le religieux partagé, qui relient ensembles des gens en une communauté. Il s’agit du savoir mystique et éthique qui dit que c’est le groupe, les liens sociaux qui importent. C’est pourquoi le Pape est plus une figure d’autorité et d’orthodoxie. Mots-Clef : Communauté, Enseignement, Religion, Moralité, Orthodoxie, Sagesse

VI – L’Amoureux
Image : Un homme se trouvant entre deux femmes, visiblement partagé entre laquelle choisir. Au-dessus de lui, un petit chérubin avec un arc est en train de le viser.Signification : L’Amoureux est avant tout la carte du choix, celle où l’on se décide à choisir la route que l’on va suivre. Les deux femmes représentent l’attirance que l’on éprouve envers les différentes voies qui s’ouvrent à nous. Devant ces possibilités, nous enseigne cette carte, il faut tout simplement écouter son coeur, il faut choisir le chemin que l’on sait être bon pour soi, sans écouter les influences extérieurs, ou faire le choix soi-disant raisonnable. Face au doute, il faut être sûr de soi et apprendre à faire confiance à ses envies. Mots-Clef : Croisée des chemins, Coeur, Choix, Attraction, Tentation, Amour-propre, Assurance.

VII – Le Chariot
Image : Un chariot de face, guidé par un homme aux attributs royaux, menés par deux chevaux (parfois d’autres bêtes) un rouge et un bleu.
Signification : C’est une carte qui indique la maîtrise du monde matériel, une grande réussite, la glorification de soi. Les deux chevaux de couleur différentes unis pour guider le chariot montrent la réussite à guide deux contraires vers un même but. Il indique la réussite à surmonter ses propres contradictions pour faire naître le mouvement, avancer, à partir de ce dynamisme : Thèse, Anti-Thèse, Synthèse… c’est le mouvement de l’esprit. Mots-Clef : Victoire, Affirmation de soi, Dynamisme, Confrontation des contraires, Progrès, Maîtrise, le Moi triomphant, Succès.

VIII – La Justice
Image : Une femme assise sur un trône, tenant entre ses mains une balance et une épée. Signification : La Justice représente la réflexion, l’analyse, le jugement pondéré d’une situation à l’aide de la raison. L’épée entre ses mains sert à séparer le bien du mal, à ranger les choses entre différentes catégories; la balance représente le jugement porté sur ces éléments, la recherche de l’équilibre. Mots-Clef : Analyse, Peser le pour et le contre, Ethique, Equilibre, Conscience, Justesse, Exactitude, Objectivité.

IX – L’Hermite
Image : Une vieil homme, tourné vers la gauche (le passé), tenant à la main une lanterne et de l’autre s’appuyant sur un bâton. Signification : L’image de l’Hermite est celle d’un homme apportant lumière dans les ténèbres intérieurs de son âme. Elle représente une quête introspective, le fait de fouiller sa mémoire. C’est une recherche intellectuelle, psychologique et spirituelle, et qui ne peut se faire que seul. L’Hermite est un guide, un mentor, mais un de ceux qui apparaît brièvement pour annoncer le danger qui arrive, avant de disparaître immédiatement pour lutter contre : c’est Gandalf, ou Merlin… Cette carte peut aussi signifier la nécessité de se retirer un temps du monde profane pour réfléchir à soi même.
Mots-Clef : Quête, Introspection, Solitude, Vieillesse, Porter la Lumière, Philosophie, Méditation, Retraite.

X – La Roue de Fortune
Image : Une roue en bois, à son sommet, un singe avec des symboles de royautés, montant un chiens, descendant un autre singe.
Signification : La Roue tourne. Des fois on est au fait de notre gloire, l’instant d’après, l’on est traîné dans la boue. Cette carte montre l’incertitude de notre position dans le monde matériel, le caractère cyclique de la fortune et de l’infortune, l’instabilité des changements extérieurs qui nous influencent. Il ne faut donc pas compter sur les preuves de succès extérieur, mais accepter ces changements avec sérénité. Demain, il en sera encore autrement. Mots-Clef : Cycle, Tournant, Destinée, Chance & Malchance, Changement, Evolution, Instabilité.

XI – La Force
Image : Une jeune femme d’apparence frêle et fragile, dominant un lion (ou un monstre). Elle porte un chapeau en forme de huit couché.
Signification : La Force n’est pas toujours où l’on croit qu’elle est. Cette carte enseigne que la véritable force réside dans le courage, dans la capacité à faire face à l’adversité et ainsi, à la dompter pour utiliser sa force. C’est le symbole du Super-Ego dominant l’Id, de la violence sublimée en spiritualité, de la victoire sur les pulsions obscures qui sont ainsi reconverties en choses pures et positives. Mais c’est aussi l’image de l’ambiguïté : nous sommes à la fois jeune fille pure et monstres félin, les deux sont l’image de l’identité humaine. Il ne tient qu’à nous que la jeune fille soit le maître ou que la Bête domine.
Mots-Clef :Courage, Persévérance, Force cachée, L’Esprit plus fort que la Matière, Sublimation des pulsions.

XII – Le Pendu
Image : Un homme pendu par le pied, les mains liées derrière lui. Ses jambes forment un signe de 4, et ses cheveux sont bleus.Signification : L’une des cartes les plus mystérieuse, le Pendu signifie la victoire en perdant, le triomphe par la défaite, la liberté en étant prisonnier,le renversement de situation par un étrange paradoxe. Les derniers seront les premiers. Ce qui souffrent le plus en apprennent le plus par cette souffrance. Et c’est seulement lorsque l’on est lié sur le plan matériel que l’on peut mettre en oeuvre la liberté spirituelle : le choix de refuser les contraintes que l’on met en oeuvre sur nous. Le Pendu est la figure du Dieu sacrifié : Odin, Prométhée, Jésus Christ… Il est suspendu entre le monde d’en Haut et le monde d’en Bas, et ainsi fait le lien entre les deux. Mots-Clef : Paradoxe, Liberté, Sacrifice, Renversement, Piège, Initiation, Etre Suspendu.

XIII – L’Arcane Sans Nom

Image : Un squelette munie d’une faux travail dans un champs où se trouvent des morceaux épars de corps humains.Signification : La carte ne porte pas de nom, parce que c’est la période pendant laquelle on ne porte pas de nom. On est transformé, métamorphose de larve en papillon, on devient autre parce que tout changement est la fin de ce que l’on était avant, pour devenir quelque chose de nouveau. Ainsi, il faut accepter de mourir un petit peu pour continuer à vivre, mais la vraie mort est l’absence de changement. Après tout, dans de nombreuses mythologie, l’ordre du monde fut créé à partir des morceaux dépecés d’un être primordial (Ymir, Tiamat, Purusha…). La leçon de cette carte est de faire face à sa peur du changement pour devenir un nouvel être, enfin initié. Mots-Clef : Métamorphose, Peur, Transformation, Initiation, Marge, Renouvellement.

XIV – La Tempérance

Image : Une femme ailée verse de l’eau d’une jarre bleue à une jarre rouge, et vice-versa. Signification : La Tempérance répond à la Justice, là où celle-ci était séparation et analyse, la Tempérance est alliance et synthèse. Le rouge d’une des jarres représente la passion, alors que le bleu représente la raison : la femme les mélange, créant à partir de ces deux opposés un tout plus grand et plus élevé. C’est le mariage du Roi Rouge et de la Dame Blanche, la résolution de la dualité en unité de l’esprit divin. Mots-Clef : Synthèse, Prudence, Union, Harmonie, Alliance, Alliage, Combinaison.

XV – Le Diable

Image : Sur un piédestal, un hermaphrodite cornu et aux ailes de chauve-souris se tient, tenant une épée à la main. A ses pieds, un homme et une femme sont ligotés. Ils portent des chapeaux avec des cornes et des oreilles d’ânes. Signification : Le Diable représente nos pulsions les plus sombres et les plus sauvages libérées et dominantes. Nous avons tous en nous des capacités à la violences, tournées vers les autres ou vers soi-même, et cette carte nous enseigne à leur faire face. A l’inverse de la Force, elles sont ici dominantes, régnantes sur le Super-Ego lié et soumis. Le Diable nous enseigne également que ce côté obscur, bien qu’il soit dangereux parce qu’incontrôlé, est notre source d’énergie primordiale, nous ne devons pas nous couper totalement de lui, le reléguer dans un coin obscur, car c’est cela même qui lui donne la force de se retourner contre nous. Nous devons considérer cette puissance primordiale comme étant notre à choisir d’utiliser pour ce que l’on souhaite. Cette Carte répond également au Pendu sur le thème de la liberté : le Diable c’est l’homme qui dit : « Je n’ai pas de Maître. Je fais ce que je veux. J’ai le droit de prendre ce que je veux si personne ne peut m’en empêcher ». A la liberté matérielle d’une telle personne, répond son esclavage à ses propres pulsions. La violence que l’on fait aux autres est l’expression d’une violence sur soi-même. Mots-Clef : Soumission, Domination, Sado-masochisme, Sexualité, Violence, Pulsions, Cercle Vicieux, Auto-destruction, Energie primordiale, Inconscient, Obsession.

XVI – La Maison-Dieu

Image : Une tour frappée par un éclair, deux figures qui chutent vers le sol.
Signification : La Maison-Dieu est la tour phallique de l’Ego. Elle représente l’orgueil, l’orgueil démesuré et incontrôlable, qui se construit dans une furie de travail sans queue ni sens, qui ne dit que la gloire de soi, mais sert réellement à se couper du monde, afin de se protéger de ce qui est vu comme menaçant. La Tour représente ces murs que nous construisons au cours de notre vie pour nous séparer des autres et de leurs jugements. Elle permet l’affirmation positive de soi malgré eux, mais pourtant cette affirmation est creuse, illusoire, ses fondations fragiles. C’est pourquoi elle est détruite. L’expérience est traumatisante, peut-être le désastre le pire que l’on peut subir, quitter sa tour d’ivoire pour faire face au monde, mais néanmoins il est cathartique, c’est un soulagement pour l’être. Et c’est seulement après la Maison-Dieu, probablement la carte la plus négative du Tarot, que vient la plus positive : l’Etoile.Mots-Clef : Orgueil, Hubris, Défaite, Désastre futur, Mégalomanie, Protection, Isolation.

XVII – L’Etoile

Image : Une jeune femme nue, un genoux à terre, verse deux jarres d’eau dans une rivière. Ses cheveux sont bleus, et au-dessus d’elle il y a 7 étoiles et une huitième plus grande.Signification : La carte de l’Etoile est souvent la plus belle d’un jeu. Elle représente d’une par le don de soi, l’acte de se dépenser entièrement pour l’autre sans rien garder pour soi, telle la jeune fille qui verse toute son eau dans la rivière. Mais elle affirme en même temps une sérénité et une paix devant le futur. Il y a un aspect messianique dans l’Etoile : on peut avoir confiance, tout ira bien. Parce que l’eau représente les émotions, les sentiments, les liens entre les gens. Quoiqu’il se passe, on ne sera jamais seul. Et l’Etoile nous dit que c’est le principal. Mots-Clef : Espoir, Altruisme, Foi, Générosité, Don, Compassion.

XVIII – La Lune

Image : La lune brille, verçant des larmes, au-dessus de deux tours. Au sol deux chiens hurlent, et dans de l’eau, une écrevisse rode.
Signification : La Lune est une carte difficile à saisir, mais il est dans sa nature d’être insaisissable. Tout dans la lune est floue, vague, illusoire, trompeur… et pourtant source de rêves et d’inspirations qui élèvent l’âme. La Lune est l’ambiguïté même, et l’on ne sait jamais si ses bienfaits sont des malédictions, ou s’ils portent une sagesse réelle. C’est l’une des cartes qui représente le plus directement l’inconscient dans son sens large. Mots-Clef : Illusion, Rêve, Inspiration, Art, Confusion, Ivresse, Folie, Instinct, Secret, Irrationalité.

XIX – Le Soleil

Image : Deux enfants se tiennent, sous un soleil radieux.
Signification : Le Soleil est une carte exprimant le bonheur à l’état pur, le bonheur originel, le bonheur de l’enfance, le bonheur tel qu’il n’existe réellement que dans le regard nostalgique d’après. Réalise-t-on jamais qu’on est heureux pendant que l’on l’est ? Néanmoins cette carte indique presque toujours des périodes de prospérité, de succès et de joie sans pareil. Elle est également liée à l’amour le plus vraie, le plus idéal, à travers le mythe des Âmes soeures, parts séparées de l’Androgyne originel. Le Soleil est aussi une figure du jardin d’Eden, du bonheur qui existe dans l’innocence et dans l’ignorance. Néanmoins l’état de joie simple et spontanée peut être retrouvé par le sage qui sait voir et questionner avec les yeux et la curiosité d’un enfant, et apprécier les beautés simples de la vie telles qu’elles viennent.
Mots-Clef : Joie, Bonheur, Enfance, Innocence, Âge d’or, Nostalgie, Idéalisation, Splendeur, Abondance, Androgyne, Âme soeur, Simplicité.

XX – Le Jugement

Image : Une ange sonne la trompette de l’apocalypse dans le ciel, alors que deux parents regardent en priant leur fils se relever de sa tombe.
Signification : Le Jugement Dernier est le moment où toutes les dettes sont payés, où ce qui est du est payé, et les fautes punies. C’est le test ultime que l’on doit passer avant le passage à une autre étape, un autre niveau de conscience. Il représente le moment de récolter tout ce que l’on a semé, en bien ou en mal, et l’évolution de soi à partir de cela.
Mots-Clef : Révélation, Récompense, Renaissance, Evaluation, Franchissement d’une Etape, Réunion, Avènement, Elévation.

XXI – Le Monde

Image : Une jeune femme nue dansant, ses pieds formant un 4, un spectre à la main. Aux quatre coins de la carte, un ange, un aigle, un lion et un taureau. Signification : Il y a peu de chose à dire sur le Monde, il est. C’est une totalité qui est enfin achevée, la beauté de la réalité de l’existence, des liens qui relient les individus à tout, des richesses de l’interdépendance de toutes formes de vie et de toutes réflexions. La femme qui danse peut être vu comme Shakti, la Shekhina, ou bien Sophia. C’est l’essence de la vie, de l’existence dans toute sa splendeur immanente. On retrouve sur cette carte les suites mineures sous une forme sublimée, achevée, spirituelle : ainsi le taureau correspond à la terre, le lion au feu, l’aigle à l’air et l’ange à l’eau.
Mots-Clef : Achèvement, Globalité, Macrocosme, Harmonie, Totalité, Perfection, Eternité, Conscience cosmique, Complétion.

Le Mat
Image : Un homme portant un baluchon, le regard en l’air, marche poursuivit par un chien. Signification : Le Mat est une figure étrange : il est le fou touché par le divin, le sage aillant perdu l’esprit. Il n’a aucune valeur car il est sans prix. Il semble être le plus bas que tous, chassé même par les chiens, et pourtant cela ne semble pas le troubler dans sa folie. Sans numéro, il est entre deux cycle, à la fois première des cartes, et dernière, alpha et omega. Il est celui qui ne peut pas être limité, cadré, mis dans une structure. Il est le joker, hors cycle, hors système. Si c’était une Rune, il serait le Wyrd, la nécessité imprévisible et implacable du Destin. Mots-Clef : Folie, Sagesse, Errance, Marginalité, Inconscience, Chaos, Simple d’esprit.

Quelques tirages du tarot :

1- Tirage en croix à 9 cartes : La carte du centre représentera la finalité de la question posée. Puis on place 2 lames à gauche puis 2 à droite. Poser ensuite 2 lames au-dessus et 2 au dessous de la lame centrale. Toutes les cartes sont posées face cachée.
2- Pour les débutants il est préférable de faire un tirage à 5 cartes si la méthode en croix est privilégiée.
3- La méthode en demi cercle : placer une première carte face cachée. Faire ensuite le tirage en faisant un demi cercle face à la carte centrale en commençant par la droite. Ce tirage est efficace avec 3, 5 ou 9 cartes

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :