L’origine des runes


L’origine et l’usage sacré des runes semblent depuis toujours auréolés de mystère.
Selon la tradition, les runes seraient un présent du dieu Odin (dieu guerrier de la mythologie nordique) aux hommes. La légende raconte que celui-ci serait resté accroché à Yggdrasil (l’Arbre du Monde) pendant 9 jours et 9 nuits,blessé par sa propre lame, tenaillé par la faim, la soif et la douleur, sans aucune aide quelqu’elle soit jusqu’à ce qu’il aperçoive les « runes » dont il se serait saisi dans un ultime effort.

Tout le monde n’est pas d’accord quand à l’apparition de l’alphabet runique en Europe occidentale. Durant des siècles, les tribus germaniques utilisèrent à des fins cérémonielles des glyphes ou des symboles qu’ils gravaient à même la pierre.
L’alphabet runique serait selon certains originaire d’une fusion de symboles picturaux pré-runiques avec des éléments des alphabets grec, latin, etrusque et italique. Mais là encore les avis divergent, certains pensant que les runes ne sont apparues que vers le II ou IIIème siècle après J-C.
Traditionnellement, les runes sont associées aux peuples vikings, bien que l’on sache que les runes existaient déjà bien avant que ces hommes n’entrent dans l’histoire.

Le mot « rune » proviendrait de l’ancien terme allemand « run » dérivait de « runar ». La racine « RU serait d’origine indo-européenne et signifierait secret, mystérieux.
En germain antique, le mot « rune » signifiait également « chuchotement » ou « murmure » et indiquait probablement la transmission orale et donc secrète des cultures.

Ces principaux signes furent retrouvés en Norvège, en Suède au Danemark, mais on en a retrouvé également en Allemagne, en France et même en Espagne.

On distingue 2 phases dans l’alphabet runique. La première contenait 24 symboles et remonterait à la période du IIéme siècle , c’est la phase « archaïque ». La deuxieme phase est dite « viking » et les signes ne sont plus qu’au nombre de 16.
C’est dans cette deuxième phase que les hommes accordèrent un pouvoir magique aux runes (notamment par le biais de la légende d’Odin), suscitant ainsi la curiosité de nombreux chercheurs.

Aujourd’hui, les runes peuvent être indiquées comme un moyen de faire appel aux esprits, de pratiquer la magie ou de guérir les maladies. Tirés au hasard, les caractères runiques peuvent apportés des éléments de réponses objectifs ou encore offrir une possibilité divinatoire comme le tarot.
Pour certains il s’agirait d’une utilisation d’une pratique ésotérique qui s’est dégradée au fur et à mesure des siècles, et qui était surtout liée autrefois au druidisme, à la faculté de se « deplacer entre les mondes » et de communiquer avec les déités.

5 Responses to L’origine des runes

  1. kiki dit :

    il vous manque des rune cher ami(e)

  2. cloqui dit :

    J’ai lu un livre ou tout est casiment basé sur des rune et sur les 9 mondes  » Un jeu interdit « 

  3. mat dit :

    L’alphabet runique futhark n’est t-il pas une invention nazie ?

    • fou scandinav dit :

      Les nazis et Hitler se sont approprier la svastika : symbole qui a était retrouver dans de nombreuses cultures indo-européenne et pas seulement il me semble … Pour être pervertie et rebaptisé Croix gammé

    • Era dit :

      mat, avez vous seulement lu l’article ? L’alphabet runique est bien antérieur aux Nazis.

%d blogueurs aiment cette page :