Le pouvoir des chiffres

Pouvoir des chiffres

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Rien que par leurs formes, les chiffres nous racontent l’évolution de la vie. Tout ce qui est courbe indique l’amour. Tout ce qui est trait indique l’attachement. Tout ce qui est croisement indique les épreuves.

Examinons-les.

0 : c’est le vide. L’oeuf originel fermé.

1 : c’est le stade minéral. Ce n’est qu’un trait. C’est l’immobilité. C’est le début. Être, simplement être, ici et maintenant, sans penser. C’est le premier niveau de conscience. Quelque chose est là, qui ne pense pas.

2 : c’est le stade végétal. La partie inférieure est composée d’un trait, le végétal est donc attaché à la terre. Le végétal ne peut bouger son pied, il est esclave du sol, mais il est doté d’une courbe en son haut. Le végétal aime le ciel et la lumière, et c’est pour eux que la fleur se fait belle dans sa partie supérieure.

3 : c’est le stade animal. Il n’y a plus de trait. L’animal s’est détaché de la terre. Il peut se mouvoir. Il y a deux boucles, il aime en haut et en bas. L’animal réagit en esclave de ses sentiments. Il aime, il n’aime pas. L’égoïsme est sa principale qualité. L’animal est prédateur et proie. Il a peur en permanence. S’il ne réagit pas en fonction de ses intérêts directs, il meurt.

4 : C’est le stade humain. C’est le niveau au-dessus du minéral, du végétal et de l’animal. Il est à la croisée des chemins. C’est le premier chiffre à croisement. Si le 4 réussit son changement, il bascule dans le monde supérieur. Il sort de son stade d’esclave des sentiments, par le libre arbitre. Soit il réalise son destin, soit il ne le réalise pas. Mais la notion de liberté de choix autorise aussi à ne pas réaliser sa mission de conquête de la liberté et de la domination de ses sentiments. 4 autorise à rester librement animal ou à passer à l’étape suivante. C’est l’enjeu actuel de l’humanité.

5 : C’est le stade spirituel. C’est le contraire du 2. Le 5 a le trait en haut, il est lié au ciel. Il a une courbe en bas : il aime la terre et ses habitants. Ayant réussi à se libérer du sol, il n’est cependant pas parvenu à se libérer du ciel. Il a passé l’épreuve de la croix du 4 mais il plane.

6 : C’est une courbe continue sans angle, sans trait. C’est l’amour total. Il est presque spirale, il s’apprête à aller vers l’infini. Il s’est libéré du ciel et de la terre, de tout blocage supérieur ou inférieur. Il est pur canal vibratoire. Il lui reste cependant une chose à accomplir : passer au monde créateur. 6 est également la forme du foetus en gestation.

7 : C’est le chiffre du passage. C’est un 4 inversé. Là encore, nous nous trouvons à un croisement. Un cycle est terminé, celui du monde matériel ; il faut donc passer au cycle suivant.

8 : C’est l’infini. Si on le dessine, on ne s’arrête jamais.

9 : C’est le foetus en gestation. 9 est l’inverse du 6. Le foetus s’apprête à retourner au réel. Il va donner naissance au…

10 : C’est le zéro de l’oeuf originel, mais de la dimension supérieure. Ce zéro de la dimension supérieure va lancer de nouveau un cycle de chiffres mais à une échelle plus élevée. Et ainsi de suite.

Chaque fois que l’on trace un chiffre, on transmet cette sagesse

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :