Les cancers bronchiques et le traitement

Le traitement des cancers bronchique non à petites cellules fait appel aux traitements chirurgicaux, à la radiothérapie, à la chimiothérapie et aux nouvelles thérapeutiques (thérapeutiques ciblées), actuellement l’Erlotinib et le Cetuximab. Les formes précoces (Stades I et II) sont traités chirurgicalement (lobectomie ou pneumonectomie), avec une chimiothérapie complémentaire dans certains cas, appelée chimiothérapie adjuvante. Les cancers bronchiques qui ne sont pas facilement opérables en raison d’une atteinte thoracique trop importante, mais sans métastases, sont traités par chimiothérapie et radiothérapie, soit la radiothérapie après la chimiothérapie, soit en même temps (radio-chimiothérapie concomitante) pour une efficacité supérieure mais avec des toxicités importantes. Les patients avec un cancer métastatique (de stade 4 ou « généralisé ») peuvent bénéficier d’une chimiothérapie et des thérapeutiques ciblées, la radiothérapie peut être administrée dans certain cas, à visée palliative, pour réduire les symptômes : par exemple pour réduire des douleurs d’une métastase osseuse. Tous stades confondus, seulement 10% des patients présentant un cancer bronchique sont en vie à 5 ans, essentiellement parmi ceux présentant un stade précoce, opérable d’emblée. Au moment du diagnostic, environ 30% des patients se présentent avec un stade précoce, 30% avec une tumeur localisée au thorax mais trop avancée pour pouvoir bénéficier d’un traitement chirurgical, et 30% avec une maladie au stade métastatique.

Les cancers bronchiques à petites cellules sont exceptionnellement traités chirurgicalement. Ce sont des cancers très chimio et radiosensibles. Quand la tumeur est localisée au thorax, elle peut être traitée par une association de chimiothérapie et de radiothérapie, qui permet une importante amélioration dans au moins 80% des cas. Il est souvent aussi administrée une radiothérapie au niveau du cerveau (dite prophylactique) pour éviter les rechutes à ce niveau, et donc augmenter les chances de guérison. Environ 20% de ces patients peuvent être considérés comme guéris à 5 ans. Mais dans 80% des cas le cancer rechute, sans grande possibilité de guérison. Quand le cancer bronchique à petites cellules est métastatique d’emblée, le traitement consiste uniquement en une chimiothérapie, avec une efficacité dans environ 60% des cas. Malheureusement le cancer rechute en général très rapidement, sans possibilité de traitement efficace. La survie médiane (50% des patients décèdent avant cette médiane, 50% des patients dépassent cette médiane) des patients avec un cancer bronchique à petites cellules métastatiques est de 9 mois

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :