Les anges dans les expériences de mort imminente

Tout un courant de l’angélologie contemporaine est sous tendu par l’étude des phénomènes de mort imminente (traduction de l’expression américaine Near Death Experience ou NDE) rapportés par des hommes et des femmes qui, déclarés cliniquement morts et revenus « miraculeusement » à la vie, témoignent de ce qu’ils ont vu, éprouvé et vécu. Méthodiquement rassemblées et étudiées depuis plus d’une vingtaine d’années par un chercheur américain, Raymond A. Moody, ces « confessions» ne cessent d’interroger.

Une succession d’étapes clés

Aussi singuliers qu’ils soient, ces différents témoignages présentent de grandes similitudes tant sur le déroulement de l’expérience proprement dite que sur les impressions et sentiments éprouvés par ceux qui l’ont connue. Au point que les disparités relevées entre eux – absence de telle ou telle étape spécifique, sensations particulières et autres détails- apparaissent tout à fait négligeables eu égard à la somme des points de convergence.

En règle générale, l’expérience de mort imminente s’articule autour des principaux axes suivants:

Incertitude et incommunicabilité :

non conscience de se trouver face à la mort; questionnement sur le sens et la nature de l’expérience; perception des pensées et sentiments de ceux qui entourent le corps (médecins, parents, amis, etc.) ; contact physique avec eux; sensation de bonheur intense éloignant tout sentiment de peur, d’anxiété ou d’angoisse.

Disparition de la douleur physique.

impression survenant généralement au moment où le sujet est déclaré cliniquement mort, avec sensation effective de se détacher de son corps, au mépris de toutes les lois de la gravitation; sentiment aigu de poursuivre sa vie dans une enveloppe purement spirituelle quoique toujours apparentée à une silhouette ; disparition de la notion de temps ; déplacements instantanés dans l’espace sous la seule impulsion du désir.

Passage de l’obscurité à la lumière :

sensation de poussée ou d’aspiration dans un vide obscur (tunnel, espace, passage d’une porte…) assortie de bruits divers avec retour d’un sentiment de crainte et de désorientation ; apaisement rapide à l’apparition d’une « Lumière merveilleuse ».

Rencontre avec des êtres spirituels:

découverte d’un paysage harmonieux, baignant dans une lumière idéale ; environnement musical très doux; rencontre avec des êtres lumineux, souriants et pleins d’amour (êtres inconnus, parents, amis décédés), qui s’imposent comme guides et conseillers, accompagnant vers une lumière plus grande encore. Ineffable sensation d’amour universel.

Rencontre avec l’être de lumière

qui irradie plus que tout autre et dispense spontanément apaisement, amour et chaleur.

Examen de sa propre vie :

vision détaillée de tous les instants de son existence passée selon un film d’une extrême fidélité avec découverte des sentiments éprouvés par ses proches lors des moments terrestres partagés autrefois avec eux.

Refus d’un retour sur terre:

désir intense de demeurer dans le lieu paradisiaque et
« révolte » contre l’idée – ou l’ordre – d’un retour sur terre émis par l’être de lumière, un parent, un ami. Plus rarement, demande personnelle du « mort imminent» de retourner finir sa vie sur terre pour aider un proche ou réparer ses propres fautes.

Réintégration du corps physique :

sensation de descente plus ou moins douloureuse, réintégration du corps et reprise de contact avec la réalité terrestre.

Il est bien évidemment assez rare de recueillir des témoignages faisant clairement état des différentes étapes successives décrites ci-dessus, la plupart d’entre eux n’en mentionnant qu’une, voire quelques-unes.

Parmi ces différents témoignages, ceux qui nous intéressent plus particulièrement sont ceux qui évoquent la rencontre avec des « êtres spirituels » et avec l’« être de lumière».

Car, au-delà même des« visions » évoquées, ces récits nous paraissent d’autant plus touchants qu’ils sont marqués du triple sceau de la paix, de l’amour et du bonheur. Trois sentiments qui – alliés à la perception d’une lumière sans cesse plus douce, plus forte et plus radieuse – font, pour les chrétiens, naturellement écho aux passages de l’Écriture traitant de Dieu et des anges (est-il besoin de dire que chacun réagit ici en fonction de sa culture religieuse, les musulmans reconnaissant Allah, les bouddhistes, Bouddha, etc.).

Nous ne nous aventurerons pas plus loin sur ce sujet, laissant à chacun le choix de juger de l’intérêt de telles expériences et de tels témoignages qui, soit dit en passant, n’apportent rien aux véritables croyants.

Source: Les anges de Philippe Olivier édition de Vecchie….www.lespasseurs.com

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :