Les anges de la Kabbale

Dans la kabbale juive, le nom de Dieu s’écrit avec quatre lettres : Iod Hé Va Hé. Il est également expliqué qu’entre la Lumière Sans Fin et la Terre, il y a quatre mondes : le monde des émanations, celui de la création, celui de la formation, et enfin celui de l’action. 4 lettres et 4 mondes… que l’on peut représenter sur un triangle descendant sur quatre niveaux :

….. Iod
…. Iod Hé
.. Iod Hé Vav
. Iod Hé Vav Hé

Si l’on remplace chaque lettre par sa valeur numérique (autrement dit sa place dans l’alphabet hébreu), on obtient :

…. 10
… 10 5
.. 10 5 6
. 10 5 6 5

Et si l’on additionne tous les chiffres ainsi obtenus, on obtient 72.
Les kabbalistes en ont conclu que le Véritable Nom de Dieu se composait en réalité de 72 Noms différents. Restait à trouver quels étaient ces Noms…

La réponse, ils l’ont trouvée dans le chapitre 14 du deuxième livre de la Bible hébraïque (et de la Bible chrétienne) : l’Exode. Dans les versets 19 à 21, Moïse ouvre la mer rouge. Les kabbalistes ont expliqué que si Moïse a réussi ce miracle, c’est qu’il connaissait les 72 Noms. Or ces trois versets sont constitués chacun de 72 lettres. Et il y est question d’un ange qui fait des allers et retours entre le devant du peuple d’Israël et le derrière. Ce mouvement de va-et-vient, il suffisait donc de l’appliquer aux trois versets. On écrit le premier verset de la droite vers la gauche, le second verset de la gauche vers la droite, et le troisième de la droite vers la gauche. On obtient ainsi 72 colonnes de trois lettres : ce sont les 72 Noms de Dieu. Ceci forme le Shem HaMeforash (Nom en détail).

Ainsi : Véhou, Yéli, Seyat, Alam, etc…

Chacun de ces Noms est une Force, une Puissance, un Souffle, avec des propriétés bien définies.

Puis sont arrivés les kabbalistes chrétiens, qui ont amalgamé ces Noms à des anges. Était-ce volontaire ? Était-ce une erreur ? C’est dur à dire… Toujours est-il qu’ils ont « transformé » ces Noms en Anges. Pour « créer » un ange c’est très simple : il suffit de rajouter le suffixe « el » à la fin d’un mot. Car « El » signifie « Dieu ». Il est également possible d’ajouter le suffixe « Iah », qui signifie « Dieu » également, mais est une version plutôt féminine.

Ainsi le Nom Véhou est devenu l’ange Véhouhiah. Le Nom Yéli est devenu l’ange Yéliel (ou Jéliel), Hazaï est devenu Haziel, etc…

Nous avons donc 72 génies planétaires.

La vérité, c’est que chacun des 72 souffles travaille sur une période déterminée de l’année, et donc sur une portion du zodiaque. Le zodiaque fait 360 degrés, divisé par 72 cela fait 5 degrés, soit à peu près 5 jours.

Publicités

One Response to Les anges de la Kabbale

  1. raphaEL dit :

    Bonjour je voudrai juste dire que je trouve interessant tout ce qui est écrit et que je recherche des informations sur le kabbale depuis longtemps .. même ayant un livre sur les Symboles Kabbales j’ai toujours voulu en savoir plus sur tout . Et j’ai vécu un expérience personnel ( psychose aïgu schizofréniforme ) et avant d’etre hospitaliser j’ai passer 7 jours environ a me renseigner sur : kabbale , nostradamus , mayas , latin , etc… dans l’état psychotik. ( ça fait 1 an je suis complètement guéri .. ) et avec les informations sur le site présent je réussi a faire des liens sur des détails que je n’aurais pas pu remarquer alors merci et réécrivez moi quand vous aurez le temps !! Eliah

%d blogueurs aiment cette page :