Mandala

Mandala est un terme sanskrit signifiant cercle, et par extension, sphère, environnement, communauté. Puisque qu’il désigne avant tout l’entourage sacré d’une déité, il est encore préférable d’appeler yantra sa représentation graphique. Le diagramme symbolique du mandala peut alors servir de support de méditation

Dans le Vajrayana

La méditation du mandala proprement dite consiste en une visualisation très vive et détaillée d’une déité (yidam) et des déités secondaires associées, appelées son assemblée, avec les postures, gestes (mudras) et objets symboliques prescrits. Le pratiquant suit habituellement une liturgie, en répète les mantras et en effectue les mudras, le tout lui permettant de se connecter avec le cœur et les qualités éveillées du yidam, c’est-à-dire d’un Bouddha, d’un Bodhisattva, ou encore du maître (gourou) qui l’a initié. Cependant le but ultime de cette pratique est de voir en toutes choses un champ de Bouddha et dans le yidam ou le gourou la manifestation de sa propre sagesse innée, appelée yeshé ou rigpa.

On appelle mandala intérieur l’anatomie du corps subtil ou éthérique, permettant la maîtrise des souffles (pranas), des canaux (nadis), des gouttes (bindus), et des fameux centres, ou roues, d’énergie appelés chakras. Dans le Vajrayana, on appelle stade de création, ou de génération, la pratique du mandala extérieur, et stade d’accomplissement, ou de perfection, la pratique du mandala intérieur.

Les deux grands mandalas du Vajrayana Shingon sont le Kongôkaï et le Taïzôkaï, et regroupent eux aussi de nombreuses déités bouddhiques symbolisant différents aspects de la bouddhéité fondamentale. Disposées en plusieurs quartiers, elles expriment la compassion, la douceur, d’autres l’intelligence, le discernement, d’autres encore l’énergie, la force de vaincre tous les aspects négatifs du subconscient.

En psychologie

Des représentations structurées selon une double symétrie (carré, cercle) peuvent apparaître dans les rêves, fantasmes, dessins etc. Il s’agit de mandalas spontanés qui, selon Carl Gustav Jung, représentent le soi, archétype de la totalité psychique.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :