Le guérisseur blessé

Traduction

La mythologie est une méthode pour identifier les traits dans la psyché humaine et utiliser ces archétypes pour traduire les expériences humaines. Dans la mythologie grecque Chiron était le plus sage des centaures et l’archétype même du « guérisseur blessé ». Il fut accidentellement blessé par une flèche qui avait été trempée dans le sang de l’Hydre. Parce qu’il était immortel, le venin lui créa un tourment éternel. Dans la quête de son propre remède il découvrit comment soigner les autres. En enseignant aux autres l’art de soigner il trouva un réconfort à sa propre douleur.

Chacun de nous passe par des épreuves dans la vie, des rites de passage, des maladies physiques et de la douleur, de la confusion mentale, des traumatismes émotionnels, de la détresse spirituelle. Ces épreuves nous aident à apprendre la compassion. Elles nous apprennent à devenir un guérisseur blessé.

« Je suis touché par l’idée que lorsque nous faisons des choses utiles et pour aider –  assembler ces morceaux de spiritualité –  nous pourrions aider à entrainer une guérison. » – Leonard Nimoy –

Il y a une différence entre guérir quelqu’un et soigner quelqu’un.  La médecine est une science, mais soigner est un art. La Science vient de l’esprit,  l’Art vient du coeur. L’énergie de guérison coule lorsque les coeurs se connectent.

« Le docteur n’est efficace que quand lui-même est affecté, seul les physiciens blessés peuvent soigner »  – Carl Jung

Jung croyait qu’une maladie de l’âme pouvait être la meilleure forme d’entrainement pour un guérisseur.  Les souffrances et les charges que quelqu’un endure et finit par surmonter sont une grande source de sagesse et de pouvoir de guérison pour les autres. Le guérisseur blessé comprend ce que le patient ressent parce qu’il est passé par la même souffrance. L’expérience du guérisseur fait de lui le frère du patient, plutôt que son maître. Cela déclenche un changement fondamentale dans la perspective. Parce qu’il a appris à travers l’expérience. Le guérisseur peut ressentir de l’empathie, plutôt que juste de la sympathie. Le patient peut ressentir cela dans son subconscient et cela ouvre un canal entre les deux sur le niveau spirituel et les connecte. Le patient peut alors être soigné par le guérisseur et  être un instrument  dans la propre guérison de ce dernier. Chaque rencontre entre le patient et le guérisseur peut transformer les deux.

La leçon de Chiron nous apprend comment surmonter la douleur et la transcender en connaissance, et que chacun  d’entre nous peut devenir un guérisseur blessé.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :