Le mystère de la vie affective des plantes

mercredi 21 juillet 2010 par NewsOfTomorrow

(Source : BricolerJardiner, merci à Célarion)

Les plantes sont-elles plus que des ‘légumes’ ? Ont-elles des émotions ? Que ressentent-elles au contact humain ? Communiquent-elles ?

Aristote pensait que les plantes avaient une âme. Goethe qui était botaniste en plus de sa passion pour la poésie, avait fait des découvertes fondamentales sur la métamorphose des plantes et envisageait une certaine ‘essence spirituelle’ derrière leur forme matérielle.

Bien des personnes, et moi le premier, trouvent ces affirmations chancelantes voire grotesques. Étant quelqu’un de très rationnel qui considère que seules les preuves scientifiques sont fiables, je me suis intéressé aux différentes expériences, peu connues du grand public, qui pourraient appuyer ces affirmations ‘philosophiques’.

Certains tests cependant démontrent que les plantes peuvent éprouver des émotions, lire la pensée humaine et tentent même de communiquer avec nous ! Intrigués ? Ce n’est qu’un début…

Cleve Backster

La découverte

New York. 1963. Cleve Backster, consultant auprès de la police, s’amuse avec un détecteur de mensonge et place les électrodes sur une feuille de dracaena. Il arrose la plante et s’attend à ce que l’aiguille du galvanomètre indique une résistance plus faible au courant électrique (à la suite d’une teneur en eau accrue) mais c’est précisément le contraire qui se produit. Perplexe, Backster teste ensuite la réaction de cette même feuille au contact du feu. A peine le briquet sorti de sa poche, l’aiguille enregistreuse bondit soudainement. Le tracé graphique lui rappelle curieusement celui d’un homme soumis à une question piège ou lorsqu’on le menace.

D’expériences en expériences, Backster devint convaincu que les plantes percevaient les sentiments humains. Une autre expérience fut entreprise à laquelle ont participé quelques agents de la police new-yorkaise, semblait démontrer que les plantes ont également une mémoire.

La mémoire

Six sujets, les yeux bandés, tiraient au hasard un papier plié. Sur l’un des papiers était rédigé l’ordre d’arracher et de détruire l’une des deux plantes se trouvant dans la pièce. Le crime était ensuite exécuté en secret, sans que ni les sujets, ni Backster lui-même, ne sachent qui était le coupable – le seul témoin était l’autre plante, celle qui n’était pas détruite.

On fixait ensuite des électrodes sur la plante témoin et les suspects défilaient devant elle chacun leur tour. On observait alors que lorsque le coupable s’en approchait, l’aiguille du galvanomètre s’affolait. La plante ‘reconnaissait’ celui qui avait tué l’un des siens. Backster émis l’idée qu’elle percevait la culpabilité que le criminel essayait de dissimuler.

La détection de mensonge

Lors d’une autre expérience, qui a été plusieurs fois répétée devant des jurys scientifiques, Backster réussit à transformer une plante en détecteur de mensonge. Des électrodes étaient placées sur une plante, et un homme – sans électrodes – s’asseyait devant elle. Backster disait à l’homme qu’il allait lui citer une série d’années en lui demandant si elles correspondaient à sa date de naissance, et qu’il fallait toujours répondre ‘non’. Invariablement, Backster pouvait deviner l’année de naissance – qui correspondait sur le graphique à une courbe galvanique bien marquée.

Les émotions

Une autre expérience réalisée pour éliminer tout facteur humain et subjectif, consistait à placer dans une pièce close quelques crevettes vivantes sur un plateau. Lorsque le plateau basculait (en l’absence de toute intervention humaine) les crevettes tombaient dans une casserole d’eau bouillante. Dans une chambre voisine, close également, une plante branchée sur galvanomètre émettait au moment de la mort des crevettes un tracé soudainement turbulent.

Le tracé était différent de celui qui enregistrait une émotion, et Backster se demanda s’il ne correspondait pas à une sorte de perception par un groupe de cellules de la mort d’un autre groupe de cellules. De nouvelles expériences lui permirent d’établir que la même forme de réaction se retrouvait lors de la mort ‘perçue’ par la plante, de bactéries, levures, cellules sanguines et spermatozoïdes.

Il semblerait même que lorsqu’une ‘empathie’ (faculté intuitive de se mettre à la place d’autrui, de percevoir ce qu’il ressent) est établie entre une plante et son maître, ni la distance, ni les obstacles n’interrompent le ‘rapport’. Des expériences lors desquelles le tracé de plantes était enregistré pendant que le ‘maître’ voyageait, montraient des réactionss galvaniques correspondant aux moments mêmes des diverses péripéties du voyage. Pierre Paul Sauvin, un ingénieur électronicien américain, a constaté, en rentrant dans son laboratoire, après un week-end à la campagne, pendant lequel l’activité galvanique de ses plantes était automatiquement enregistrée, des paroxysmes correspondaient au moment même de ses ébats amoureux avec une amie.

Un psychologue moscovite V.N. Pouchkine a vérifié avec soin les expériences de Backster, et en arrivent à peu près aux mêmes conclusions. En tentant d’expliquer ce qui se passait, Pouchkine écrit :

Il se peut qu’entre deux systèmes d’information, les cellules de la plante et les cellules nerveuses, existe un lien. Le langage de la cellule de la plante peut être en rapport avec celui de la cellule nerveuse. Ainsi deux types de cellules totalement différentes les unes des autres peuvent ‘se comprendre’.

La communication

Les plantes, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, manifestent également un certain éclectisme musical. Plusieurs expériences dans ce domaine ont été réalisées avec une rigueur toute scientifique par une musicienne en collaboration avec un professeur de biologie, Francis F. Broman. Trois chambres ont été utilisées dans une expérience sur une multitude de plantes (philodendrons, radis, maïs, géranium, violettes africaines…). Toutes les plantes étaient placées dans des conditions identiques. La seule différence fut qu’une chambre expérimentale était totalement silencieuse, une autre contenait un haut-parleur émettant de la musique classique et une troisième, de la musique ‘rock’.

On constatait – sans pouvoir expliquer le phénomène – que les plantes dans la seconde chambre se développaient en se penchant vers la source de musique classique, alors que celles dans la troisième se penchaient dans la direction opposée, comme si elles tentaient de fuir la musique moderne.

Selon le Dr Hashimoto, qui dirige un centre de recherches électroniques ainsi que les services de recherche de l’importante firme industrielle Fuji Electric Industries, il y aurait, au-delà du monde tridimensionnel que nous connaissons, un monde à quatre dimensions, non matériel et dominé par l’esprit. C’est dans ce monde-là que les plantes, et toutes les créatures vivantes, seraient en communication entre elles…

Li Hongzhi, fondateur du Falun Dafa (mouvement spirituel chinois) affirme :

Nous vous disons que l’arbre est vivant lui aussi, non seulement il est doté de vie, mais aussi de l’activité d’une pensée supérieure (…) Les botanistes de tous les pays ont fait des recherches la dessus, y compris en Chine. Ce sujet n’est plus du domaine de la superstition. Dernièrement, j’ai dit que tout ce qui arrive maintenant à notre humanité, tout ce qui vient d’être inventé et découvert est déjà suffisant pour refondre les manuels d’enseignement actuels. Cependant, bornés par les conception traditionnelles, les gens refusent de le reconnaître, personne ne recueille et organise systématiquement ces informations.

Ces découvertes qui pendant longtemps n’étaient connues que de quelques initiés et spécialistes peuvent paraître déroutantes. Que croire ? A ce jour, personne ne connaît les vérités. Je me suis posé la problématique de la crédibilité des détecteurs de mensonge qui a vivement été critiqué. Des études récentes de fiabilité montrent un très grand taux d’erreurs si bien que les institutions scientifiques considèrent le détecteur de mensonge comme un outil non fiable…

Et vous, que pensez-vous de ces mystérieuses émotions végétales ? Sentez-vous coupable en offrant des fleurs ? Emettez-vous une certaine culpabilité quand vous pensez à leur possible ‘souffrance’ ? Pensez-vous que parler à ses plantes influe sur leur développement ?

Des études montrent par exemple qu’employer une certaine douceur avec les carottes stimulerait leur croissance…

Publicités

9 Responses to Le mystère de la vie affective des plantes

  1. lelsadenoch dit :

    J’aime beaucoup ton article… Je crois aussi en la sensibilité des plantes,des arbres, et parfois des pierres! Par exemple, un jour, ma mère a fait du reiki à une de ses fleurs pour la soigner… Figure-toi que la plante bougeait de temps à temps très furtivement une de ses tiges (c’était une style pendante, comme si elle recevait l’énergie et en était reconnaissante.. Elle a repris des forces 😉

    • Era dit :

      Bonjour 🙂
      Tout est vivant, donc tout a une sensibilité. Les plantes auxquelles ont parle, dont on s’occupe avec amour donnent beaucoup plus de feuilles et de fleurs 🙂 Merci pour ton témoignage, oui le Reiki fonctionne très bien avec les plantes aussi 🙂
      J’ai déjà eu de belles expériences avec des minéraux (une autre de mes passions ), pour moi il ne fait aucun doute qu’ils sont vivants.

  2. masquerytte dit :

    BONJOUR,oui ,une sensibilité particulière..avec des réactions liées à des stimulis,pas vraiment une conscience!comme un réflexe
    avez-vous vu le film de M. Night Shyamalan « phénomènes »?

  3. erutan dit :

    hello all =) D’ailleurs, si vous souhaitez avoir de belles, même de très belles plantes chez vous, mettez à leur pied une petite étiquette avec un nom dessus. Bien que cela n’étant pas courant, donner un nom à une plante est très bénéfique pour elle. Par exemple : ‘douceur’, ou ‘divine’ … ceci couplé avec de la musique douce et hop, que de bien être en plus pour ces petites merveilles de la création ! (renseigner vous sur les expériances sur ‘cristallisation de l’eau’, car tout ça est lié)

  4. Eyna dit :

    Interressant. Je me demande bien comment réagirait une plate si on lui chantait un morceau… je L,essaie et je vous en donne des nouvelles!

  5. Drenagoram dit :

    Songes

    D’une Rive, à l’Esprit ,
    les Mots s’en viennent , Longer nos Vies ,
    Par Courants , en Surface , la Mémoire du Passé .
    Les Songes Naissent d’un Regard , dans le Lit des Rivières ,
    Quand le Temps laisse aller ,
    Toute une Onde s’écouler.
    A l’hors les Songes aux vents Murmurent ,
    Prennent En vol , d’autres Formes Essentielles .
    Coulent à Flots , s’amoncellent , et voyagent vers Mère ,
    Lissant là des effluves , qu’il nous faut Traverser ,
    Pour comprendre le Chemin , aux Rayons d’un Soleil.
    L’Astre nous vient de l’ Azur , effleurer notre main. .
    ~
    Les Songes Laissent , dans le Nid des Lisières ,
    Des Silhouettes Ethérées , d’une Ancienne Frontière .
    Passés sous Lames , Compagnons d’infortune .
    Des Esprits Oubliés , des Fantômes Ephémères ,
    Hantent les Nuits d’une Sombre Rancune.
    Lèvent l’encre par des Cris , sur nos pages d’Amertume ,
    Ils se Teintent au passage, des Peines Ombres de L’une ,
    En bleu Ciel des Gris , d’ âpres Verts d’Outre Mers ,
    Décrivant des Sillages , par une pointe de Plume .
    ~
    Ils Reflètent par l’Esprit,
    Traversent l’âme par la Souche ,
    Se languissent des Racines ,
    Quand la Dame nous Touchent ,
    Et que Luit, l’Origine.
    Quand le Vers fait Mouche .
    ~
    D’une si Frêle Naissance ,
    l’esprit vient, à grandir .
    Des Visions prennent Sens ,
    Pour des Songes à Venir .
    Le Regard , se délie ,
    Prends Conscience de l’Essence ,
    Des Nuances par l’Infime.
    Onde Berceau , de ma Vie ,
    La Lumière est Sublime ,
    Quand elle Dore , en ton Lit .
    ~
    Un Songe passe , et l’amer prends Place .
    ~
    C’est par l’ Egard , envers l’Ancien ,
    Qu’un Monde s’entrouvre , menant aux Liens ,
    Sur les Livrées , en la Forêt , les Arbres se portent sous vents des Songes .
    Une Onde à part , au Coeur des Bois, la Dame invite,
    quand vient l’Hiver.
    A prendre l’étrange ,qui se prolonge , Vivre en Souvenirs,
    à fleur des Hauts.
    Des Nuits passées au Chant de l’Une .
    Prendre au Couchant de Veines Lumières , Suivre à l’Orée ,
    l’Hors d’ Autrefois .
    Les Mots Venant à Leurs Manières ,Veiller l’ Ecorce ,
    graver les Voix .
    Dans les Sillons des Âmes Soeurs ,
    Par son Amour des larmes d’ Hiers ,
    En Songes Demeures .

    Quand souffle l’Automne dans l’ Ether , Elle Donne un Nom ,
    aux Arbres Pairs.
    Auprès des Feuilles , la Dame Songe . Trouvant des Bras ,
    son Corps s’allonge.
    Contre l’ Ecorce , à même le Bois . Les Corps l’ écoute ,
    elle les reçoit.
    Au Long des Veines , un Coeur se Bat pour voir l’ Aurore ,
    C’est là le Chant , un Songe Ainé .

    Par le Touchant , Hors des Reflets ,
    des Dames sont liées à l’Onde Nature ,
    Un Monde nous vient , un Ephémère ,
    des Esprits nés sous la Lumière .
    La nuit recouvre les Plaies profondes ,
    Un Monde ou l’ Hêtre pleure chaque Soir.
    Bercés au cours d’une longue Histoire ,
    Par le Souvenir , d’un Songe Mémoire .
    Les Arbres Renaissent , l’ Echo Résonne ,
    Des vieilles Paroles que le Vent Tonne ,
    Douce est la Main de la détresse .
    Le Songe est Loin , il s’abandonne ,
    Effleure l’Ambre des Tours ,
    Ornent l’Ombre par l’ Ivoire ,
    Ecorce le Sombre , Cerne l’ivresse ,
    Au Désespoir , envie l’espoir ,
    De vivre un jour au bon Vouloir
    D’une Terre des Hommes Unis Autour,
    Des Vieilles Racines d’un Bois de Vies.
    l’Arbre Couronne d’une Dame d’Amour.

    NéO~

    http://drenagoram4444.wordpress.com/songes/

  6. Era dit :

    Merci, C’est beau 🙂

  7. Alzine dit :

    Je suis intéressée par tout ce que vous avez présenté ,
    Pour les plantes , j’avais un potager extraordinairement beau , produisant bien , en 1968 , je suis tombée très malade , et le potager est devenu tout nu , même la ciboule, a disparu ….Mon conjoint a essayé de l’entretenir , et n’a jamais rien obtenu ! Hélas , je n’ai pas retrouvé la force de le refaire , mais je voulais simplement dire que j’ai été moi-même surprise ; il faut avoir la communication intérieure avec les plantes , je recommence la culture en pot ,elles font de leur mieux , comme pour m’encourager !

    Merci , fort intéressant !

  8. Éliane dit :

    Merci pour cet article. Je suis convaincue que tout à une âme et que tout est doué de communication. Moi je ne parle aucune langue étrangère, pourtant celles-ci existent. Nous devons être très respectueux de ce qui nous entoure.

    Mais combien de temps continuerons-nous à penser que nous sommes les seuls doté de la pensée ? Ce monde à 4 dimensions je lui dis mon amour. Regardez par exemple les arbres qui poussent en ayant des formes humaines, ce ne peut-être que du hasard. Ces arbres semblent louer Dieu de leurs bras qui se tendent vers le haut. Regardez ces images http://www.voir.ca/blogs/popculture_saguenay/arbre+qui+danse.jpg et aussi http://data0.ek.la/messagesdelanature/mod_html79368_1.jpg?5001

    C’est tous simplement magnifique.
    Éliane

%d blogueurs aiment cette page :