Des nanofleurs dans nos batteries

Quand il s’agit de stocker l’énergie, tous les moyens sont bons. A l’heure actuelle, tous les appareils mobiles que nous utilisons consomment une énergie folle. Les batteries sont une pièce maîtresse. Sans elles, point de gadget. Que diriez-vous d’héberger de jolies fleurs nanoscopiques dans vos nouvelles batteries ultra-longue durée ?

L’histoire ne dit pas si les chercheurs de l’Université d’Etat de Caroline du Nord travaillaient à créer quelque chose de beau ou d’uniquement performant, mais ils ont bel et bien à allier les deux. Cette toute nouvelle technologie vaporise du sulfure de germanium et le refroidit instantanément en couches de 20 à 30 nanomètres, ce qui confère à la structure cette forme de fleur.

Mais au-delà de la simple beauté de la chose, ces fleurs sont des cellules de stockage d’énergie ultra-performantes, peu chères et plus respectueuses de l’environnement que les batteries actuelles. Aussi, ces nanofleurs pourraient facilement remplacer nos supercondensateurs, nos batteries lithium-ion et même nos cellules solaires.

Malheureusement, aucune information quant à une éventuelle production de masse… Patience, patience…

Un commentaire pour Des nanofleurs dans nos batteries

  1. Capucine dit :

    En parlant d’énergies je suppose quand on réfléchi que l’électricité qui nous fait vivre cad le peu qu’il faut pour faire pomper le coeur…proviens de la nourriture et l’eau …ce qui sous entend que effectivement la nourriture contient physiquement une certaine dose d’électricité alors pourquoi pas les fleurs?? …on connait le processus avec des pommes de terre ou des oranges…donc l’énergie c la Vie tout simplement…il en faudra des études pour savoir comment la stocker parce que ce qui permet à l’énergie de se conserver parfaitement n’est pas encore dans le commerce…à part le soleil qui lui aussi fourni cette énergie gracieusement …je ne vois personne d’autres ou quoique ce soit d’autres qui en fera autant…
    cap

%d blogueurs aiment cette page :