Reiki, d’autres regards sur la vie

janvier 30, 2009

Fabrication des remèdes homéopathiques

avril 24, 2008
DILUTION ET DYNAMISATION

Une fois la teinture-mère obtenue commence le processus spécial de préparation du médicament homéopathique, qui consiste à faire diminuer progressivement la quantité du principe actif, ce qui atténue, voire annule totalement l’effet toxique de la substance initiale. Il faut un processus qui, effectué entre chaque dilution, donne à la substance initiale, des propriétés particulières qui caractérisent le médicament homéopathique : il s’agit de la DYNAMISATION qui consiste à agiter fortement le flacon de verre qui contient la substance diluée. Lire le reste de cette entrée »


Origine des remèdes

avril 24, 2008

Origine végétale

Environ 1,500 espèces végétales sont utilisées, dont 90% sont des plantes sauvages cueillies dans leur milieu naturel, où elles sont dans leur meilleur état.

Origine animale

Les plus utilisés comme remèdes homéopathiques de cette provenance sont les insectes broyés (abeilles, fourmis, araignées…), les poisons et sécrétions de divers animaux, qui constituent des moyens thérapeutiques puissants.

Lire le reste de cette entrée »


La mémoire de l’eau

avril 24, 2008

Quand un homéopathe recommande des produit homéopathiques, il sait qu’il donne des remèdes non-matériels. Pour expliquer l’efficacité des produits homéopathiques, il ne peut imaginer d’autre hypothèse que celle émise il y a plus de deux cent ans par Samuel Hahnemann. Cette hypothèse est celle de la présence d’une trace spécifique non substantielle du produit initialement présent dans la teinture-mère. Lire le reste de cette entrée »


L’histoire de l’homéopathie

avril 24, 2008

Le véritable promoteur de l’homéopathie fut Samuel Hahnemann (1755-1843)

Médecin d’une vaste culture, passionné de chimie et de botanique et auteur de plus de cent ouvrages.

Son besoin de savoir le poussa à chercher le moyen d’arriver à la vraie guérison des maladie. Il donne définitivement une forme aux deux lois de l’homéopathie dans son ouvrage « Organon de l’art de guérir » publié en 1810, où il déclarait : « Toute maladie ne pourra être éliminée de manière certaine, rapide et durable qu’à l’aide du remède qui, entre tous les autres envisagés, sera le plus capable de produire chez l’homme sain la totalité des symptômes de la maladie en question avec le plus de ressemblance possible… »et « les substances médicinales doivent être amenées à un degré infinitésimal de dilution, dynamisées par broyage et agitées correctement… » Pour préparer ses remèdes homéopathiques, Hahnemann emploie des substances végétales, animales et minérales. Lire le reste de cette entrée »